Home » News et développement » Cannabis médical.  Déclarations officielles des Gouvernements néerlandais.

Cannabis médical.  Déclarations officielles des Gouvernements néerlandais.

0

Le cannabis médical est désormais une alternative ordinaire à l’industrie pharmaceutique.  Le cannabis médical est désormais disponible dans de nombreux pays développés, et peut être prescrit comme médicament aux USA, au Canada, en Amérique du sud et en Europe.  

 

Aujourd’hui plus que jamais, Dutch Passion se pose plus de questions sur les usages médicaux du cannabis.  Plutôt que d’exprimer notre propre avis sur ce sujet, nous préférons vous faire part des informations officielles du Ministère de la Santé néerlandais.  

AutoMazar 

 AutoUltimate


1.  D’après le Gouvernement néerlandais, dans quels cas médicaux le cannabis peut-il être prescrit ? *

  

« • douleur et spasmes ou crampes musculaires associées à la sclérose en plaques ou à une

lésion médullaire ;

• nausées, perte d’appétit, perte de poids et affaiblissement dû au cancer ou au SIDA ;

• nausées et vomissements associés à la chimiothérapie ou à la radiothérapie pour le

traitement du cancer, de l’hépatite C ou de l’infection par le VIH et le SIDA ;

• douleur chronique (essentiellement associée au système nerveux, par exemple une douleur

provoquée par un nerf lésé, une douleur fantôme, une névralgie faciale ou une douleur chronique

qui persiste après la récupération du syndrome radicoganglionnaire) ;

• syndrome de Gilles de la Tourette ;

• glaucome résistant à une thérapie.

Les patients et les médecins ont également rapporté des effets positifs sur d’autres conditions, y compris la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, l’épilepsie, le prurit, la migraine, le rhumatisme, l’arthrite rhumatoïde, le syndrome du déficit de l’attention et un traumatisme crânien. Ces effets positifs attendent toujours d’être confirmés par les recherches scientifiques. (Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.cannabis-med.org.) »

 

« Actuellement, le cannabis médical ne soigne pas les troubles mentionnés ci-avant.

Toutefois, il peut soulager les symptômes qui y sont associés. Il permet également de revoir à la baisse la posologie d’autres médicaments, tout en réduisant les effets secondaires. Il revient aux médecins de déterminer si le traitement à base de cannabis médical peut être bénéfique pour un patient, compte tenu de son diagnostic et des circonstances. Ce faisant, ils ne se limitent pas à la liste des conditions énumérées ci-avant. Un médecin ne prescrira le cannabis médical que si les traitements et médicaments ordinaires n’ont pas l’effet souhaité ou s’ils causent de trop nombreux effets secondaires. »

  

*Toutes les informations à partir de la page 5 du Livret d’informations 2015 des patients du Ministère de la Santé, du bien-être et des sports néerlandais

 

AutoBlueberry

 

2.  Quelles sont les informations officielles du Gouvernement sur les effets secondaires du cannabis ? **

 

« En général, le cannabis médical est bien toléré par les patients. Un faible dosage est souvent suffisant pour soulager la douleur, raison pour laquelle les effets secondaires ne se manifesteront que rarement. S’ils se manifestent, cela sera la conséquence d’un dosage élevé ou de la prise conjointe avec une substance comme l’alcool, laquelle intensifie les effets secondaires.

 

Les effets secondaires connus du cannabis médical sont des effets sur le changement d’humeur, des insomnies et des palpitations cardiaques. D’autres effets sont : relaxation, éclats de rire, sensation de faim, sensibilité exacerbée à la perception des couleurs et de la musique, léthargie et orientation temporelle et spatiale déformée. 

De même, vous pourrez mettre plus de temps à réagir, notamment au cours des premières heures suivant la prise.

 

Si vous prenez une dose importante, vous pourrez ressentir une sensation d’« euphorie ». Cette sensation d’euphorie s’estompe lentement et laisse place à une sensation de satisfaction, de tranquillité et de calme. La perception modifiée peut vous procurer une certaine confusion. Ces effets disparaissent généralement au bout de quelques heures.

 

Si vous êtes génétiquement prédisposé à la psychose (comme la schizophrénie) ou à d’autres troubles mentaux, veuillez consulter votre spécialiste avant de prendre du cannabis médical. Vous devriez également consulter votre médecin si vous êtes un patient cardiaque.

 

La prise continue de cannabis au cours de la grossesse peut affecter le fœtus. De même, certains composants du cannabis - comme le THC - se retrouvent dans le lait maternel. C’est pourquoi la prise de cannabis médical est déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement. Pour plus d’informations, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

 

Fumer régulièrement du cannabis nuit à votre santé. La fumée endommage les poumons et peut conduire à des infections du nez, de la gorge et des poumons. C’est pourquoi il est déconseillé de fumer du cannabis médical. Inhaler le cannabis à l’aide d’un nébuliseur fiable est une méthode plus appropriée.

 

Il est peu probable que le cannabis pris comme médicament cause une addiction. La dose recommandée est généralement inférieure à celle d’usage récréatif. »

 

 

**Toutes les informations à partir de la page 6 du Livret d’informations 2015 des patients du Ministère de la Santé, du bien-être et des sports néerlandais

 

AutoBlueberry

 

 

3.  D’après les orientations officielles, quelle est la meilleure manière pour prendre du cannabis médical ? ***

 

« Lors d’une consultation, votre médecin déterminera : 

• La variété la mieux adaptée

• La dose dont vous avez besoin

• Comment prendre le cannabis médical

 

Il est probable que vous commenciez par une faible dose (voir « Instructions d’utilisation et dosage »). Si l’effet est insuffisant, votre médecin augmentera progressivement la dose. Aucune dose maximum n’a été déterminée. Votre médecin pourra augmenter la dose de cannabis jusqu’à obtenir un résultat effectif. Ainsi, la dose peut varier entre tasse de thé par semaine à plusieurs grammes par jour. »

 

« Vous pouvez prendre le cannabis médical de différentes manières. Par exemple : préparé sous forme de thé ou inhalé à l’aide d’un nébuliseur. Il est important de chauffer le cannabis avant d’en prendre. Il est déconseillé de fumer le cannabis médical. »

 

« Lorsqu’inhalé, les composants actifs du cannabis sont rapidement absorbés par le corps. L’effet maximum apparaît au bout de 15 minutes, et s’estompe lentement au bout de trois à quatre heures.

Lorsque le cannabis médical est bu sous forme de thé, il faut attendre entre 30 et 90 minutes avant que des effets n’apparaissent. »

 

**Toutes les informations à partir de la page 7 du Livret d’informations 2015 des patients du Ministère de la Santé, du bien-être et des sports néerlandais

 

AutoXtreme

cannabis oil

 

4.  D’après le Gouvernement néerlandais, quelle est la manière la plus sûre pour consommer du cannabis ? ****

 

« Pour inhaler du cannabis, nous vous conseillons d’utiliser un nébuliseur fiable.

 

Posologie :

• La dose initiale devrait être d’environ 200 mg (1 cuiller à thé ou 1/2 pelle de mesure).

• Placez la dose dans le nébuliseur, chauffez le cannabis puis inhalez une fois.

• Attendez entre 5 et 15 minutes avant d’inhaler une nouvelle fois.

• Répétez cette opération jusqu’à obtenir l’effet souhaité. Commencez par suivre cette procédure une ou deux fois par jour.

• Il est important d’augmenter progressivement votre prise. »

 

 

****Toutes les informations à partir de la page 9 du Livret d’informations 2015 des patients du Ministère de la Santé, du bien-être et des sports néerlandais.

Skunk#11 

Think Different

 

 


5.  Quels sont les conseils du Gouvernement néerlandais aux médecins et pharmaciens ? *****

  

« Au cours des dernières décennies, le système cannabinoïde du propre corps a été identifié. La découverte de ce système, qui comprend les endocannabinoïdes et les récepteurs, explique l’effet positif du cannabis sur certaines maladies et conditions.

À ce jour, deux types de récepteurs cannabinoïdes ont été identifiés : les récepteurs CB1 et CB2. Le premier type est un régulateur de douleur.

En ce qui concerne le deuxième type, les récepteurs sont périphériques et nous les retrouvons essentiellement dans les cellules du système immunitaire (notamment dans la rate). Ils sont probablement responsables des effets immunorégulateurs des cannabinoïdes. »

 

 

***** Toutes les informations du Ministère de la Santé, du bien-être et des sports néerlandais

 

 

Après de nombreuses années de réglementation et d’observation, le Gouvernement néerlandais a mis à disposition quatre types de cannabis (page 4 du PDF). Notez comment plusieurs variétés différentes aux teneurs en THC/CBD différentes ont été prescrites pour différents usages médicaux (tableau ci-dessous).  Vous trouverez plus de détails sur les variétés en cliquant ici

 

 Conclusions

Chez Dutch Passion, nous défendons que n’importe qui devrait pouvoir faire pousser son propre cannabis, s’il le souhaite, que ce soit dans un but médical ou récréatif. Si cela n’est pas viable, pour quelque motif que ce soit, une autre alternative consiste à accéder au cannabis médical via les pharmacies. Le Gouvernement néerlandais a fourni des informations honnêtes, transparentes et reposant sur des bases scientifiques et qui peuvent être utilisées par les médecins et les patients.

 

Le Bureau du cannabis médical (« Cannabis Bureau » en néerlandais) est un département du Ministère de la santé, du bien-être et des sports des Pays-Bas et est tenu de surveiller la production de cannabis à des fins médicales et scientifiques. Toutes les citations figurant dans le blog de cette semaine sont extraites de son site web. Si vous souhaitez en savoir plus sur le Bureau du cannabis médical, n’hésitez pas à consulter son site web : https://www.cannabisbureau.nl/english 

 

Nous espérons que ces données « officielles » du Gouvernement seront utiles et intéresseront les consommateurs de cannabis, notamment ceux des régions où le cannabis médical est toujours illégal.

 

AutoEuforia

September 25th 2015
Easy Indoor
Grow Guide

Related items

 

Commentaires récents (1)

On 16 -12-2015 at 09:37 u Dravet wrote:
Good morning As Bedrolite contains
 




Leave a comment

Nom
E-mail
Your comment
Type the characters you see in the picture below
I would like to receive the newsletter
Contactez-nous   |   Disclaimer   |   Privacy policy, terms and conditions

Dutch Passion recommande à ses clients de consulter les lois et réglementations locales applicables avant la germination. Dutch Passion ne saurait être tenue responsable des actes de toute personne agissant contre les lois et les réglementations locales en vigueur. Les graines de cannabis doivent être conservées comme des souvenirs par toute personne d’une région où la culture du cannabis est illégale.