PROMO 1+1 GRATUIT SUR UNE SÉLECTION DE PACKS!
Home » News et développement » Haschisch. Qu’est-ce que le haschisch et comment est-il produit ?

Haschisch. Qu’est-ce que le haschisch et comment est-il produit ?

0

 

how-to-make-hash-like-a-pro-homemade-DIY-dutch-passion-rosin-resin-kief-bud-charas-

 

Qu'est-ce que le haschisch?

Aujourd'hui, vous pouvez savourer un nombre illimité de concentrés de cannabis. Huile de cannabis, shatter, miettes, pâte, Butane Honey Oil, Rick Simpson Oil - il existe de nombreuses variantes différentes sur le même thème et vous avez peut-être déjà votre concentré de cannabis préféré. Mais beaucoup se souviendront de l'époque où le choix se limitait à l'herbe ou au haschisch. Alors, qu'est-ce que le haschisch, comment est-il fabriqué, quelle est sa puissance et en quoi diffère-t-il des autres concentrés de cannabis ?

Le haschisch est simplement le produit cireux formé lorsque les trichomes de cannabis (glandes résineuses) sont concentrés et compactés en un bloc solide. En plus des cannabinoïdes, le haschisch contient aussi de petites quantités de matière végétale et beaucoup de terpènes qui jouent dans le goût distinctif du haschisch.

Beaucoup en fument simplement dans une pipe ou un bang. D'autres roulent une fine "saucisse" de hachisch et la déposent dans un joint pour le surcharger. Certaines personnes cassent le haschich en petits morceaux dans un vaporisateur alors que d'autres préfèrent cuisiner avec. Le haschisch est un concentré de cannabis puissant, une petite quantité peut être très efficace !


Apprenez à faire du haschisch facilement


Le haschisch est utilisé depuis des milliers d'années, depuis que les premiers humains ont remarqué l’étrange sous-produit collant de la plante de cannabis. Le haschisch peut être fumé ou utilisé en cuisine et contient généralement entre 5 et 40 % de THC, avec des niveaux de CBD souvent plus élevés que l’herbe traditionnelle. Les teneurs finales en THC, CBD, etc. dépendront de la génétique du cannabis, des conditions de culture et des techniques de production de haschich. Voici un lien sur les différents types de haschich avec quelques informations intéressantes.

Pour certains amateurs de cannabis, la richesse de l'arôme et du goût du haschisch en font un produit unique. Il est de plus facile à stocker, à transporter et à savourer.

Dans les années 1980, le haschisch était exporté depuis les principales régions de production (Népal, Inde, Pakistan, Afghanistan) avec un sceau unique apposé sur le bloc de haschisch, et il était souvent emballé dans un emballage rouge ou doré avant l'exportation.Mais il est aujourd’hui facile de cultiver du cannabis maison, vous pouvez donc faire votre propre haschisch à la maison si vous le souhaitez. Bien sûr, on trouve encore les importations traditionnelles de haschisch en provenance d'Afghanistan, du Népal et du Maroc, souvent à des prix compétitifs. Vous pouvez trouver ces types de haschisch importés aux Pays-Bas et aussi dans d'autres pays.

Voici quelques méthodes que vous pouvez utiliser pour faire du haschisch à la maison


-	Vous pouvez faire votre propre haschisch à la maison à partir des restes de taille


Haschisch facile fait maison à partir de feuilles et de coupes


Les glandes résineuses du trichome se forment sur les feuilles, les bourgeons/têtes et les branches de la plante de cannabis. Habituellement, les têtes sont récoltées et le reste est jeté. Après la récolte, la plupart des gens ne veulent tout simplement pas se donner la peine de faire du haschisch à partir des feuilles et autres restes de taille. Après tout, ils ont déjà beaucoup de bourgeons de qualité supérieure. Mais avec un petit effort, ces déchets peuvent être utilisés pour faire du haschisch. De plus, il peut être surprenant de voir la quantité de haschisch que l'on peut faire avec les restes de matière végétale. Certains cultivateurs convertissent même leurs bourgeons en haschisch.

Ci-dessous, nous énumérons les différentes façons de faire votre propre haschisch facilement à la maison. Ces méthodes sont listées approximativement par ordre de difficulté/complexité croissante.


Mains frottées ensemble pour créer du haschisch à partir de fleurs de cannabis


Le ‘doigt-schich’ : la forme originelle du haschisch


La plus ancienne façon de faire du haschisch, et probablement la méthode originelle, consiste simplement à gratter la résine de cannabis collante de vos mains après avoir manipulé des bourgeons de cannabis ou récolté vos plantes cultivées localement. Le haschisch peut obtenu simplement en frottant vos doigts sur les fleurs de cannabis, c'est un peu salissant, mais en grattant vos doigts, vous obtiendrez une petite boule de "doigt-schisch" puissant. La friction et la chaleur transfèrent la résine de cannabis collante de la plante à votre peau. A partir de là, il n’y plus grande distance à parcourir jusqu'à votre vapo, votre pipe ou votre joint.

 

Restes de taille collés à une paire de ciseaux



Faire du haschisch de ciseaux facilement à la maison

Quiconque ayant déjà récolté ses propres plants de cannabis connaît le « haschisch de ciseaux » qui s'accumule rapidement sur les ciseaux utilisés pour tailler vos plantes et vos bourgeons. Parfois, surtout avec une variété de graines de cannabis de qualité supérieure bien cultivée, vous aurez besoin de gratter de temps en temps l'accumulation de haschisch de vos ciseaux ou de votre sécateur. Le haschisch de ciseaux est un excellent hasch, et avec tous les terpènes de la plante fraîche, vous obtiendrez un produit très savoureux.

Tête de cannabis dans du papier cuisson prise dans un fer à lisser



Comment faire du hachisch colophane avec un fer à lisser

Il est facile de faire du haschisch maison simplement avec un fer à lisser standard. Il suffit de prendre une tête (un bourgeon) et de la mettre à l'intérieur d'une feuille pliée de papier sulfurisé ou autre papier cuisson. Faites chauffer le fer à lisser puis écrasez la tête à l'intérieur du papier. La chaleur convertit la résine collante en un liquide plus fluide qui est extrait du bourgeon sous la pression du fer à lisser. Appuyez fort pendant une minute ! Vous pouvez ensuite enlever la tête écrasée du papier et gratter toute la résine qui est sortie de la tête pressée.

Une fois refroidi, vous pouvez voir les résidus d'ambre, communément appelés colophane ou haschich de colophane. Ce procédé est un moyen rapide et facile de faire de la résine à partir de vos têtes. Le seul inconvénient de cette technique est qu'il faut beaucoup de temps pour créer de grandes quantités de résine. L'un des avantages de la colophane est qu'il s'agit d'un extrait clair et pur avec un aspect similaire à celui des brisures (shatter). C'est aussi une façon de faire du concentré de cannabis sans aucun usage de solvant.

La résine s'égoutte du papier cuisson


Comment faire du haschich de colophane avec une presse à résine ?

La fabrication de sa propre résine est devenue une façon très populaire de faire du concentré de cannabis à la maison. Aucun solvant n'est utilisé, c'est sans danger et cela évite les risques d'explosion liés par exemple à la production de Butane Honey Oil (BHO).

Les producteurs de résine à grande échelle ont su profiter des presses à résine professionnelles qui deviennent accessibles. Ce sont des appareils de qualité industrielle qui appliquent une pression énorme sur vos têtes, parfois avec application de chaleur par les plaques de pression. Vous pouvez acheter des presses à résine dans toutes les tailles et pour tous les budgets. Les prix varient d'environ 100 € pour une petite unité personnelle, jusqu'à plusieurs milliers d'euros pour les appareils haut de gamme à gros volume.

Au lieu de presser la colophane d'une seule tête, les presses professionnelles peuvent appliquer plusieurs tonnes de pression sur un grand sac de têtes grâce au mécanisme hydraulique. Ceci peut permettre de presser une once (28g) voire plus de têtes à chaque opération. Des sacs maillés spécialisés sont utilisés avec les presses à résine professionnelles. Ils sont conçus pour maximiser le rendement en résine des têtes afin d'obtenir les niveaux d'efficacité les plus élevés. Parce qu'un pressage de résine ne prend qu’une à cinq minutes (selon la température et la qualité des têtes), une seule presse professionnelle peut être très productive lorsqu'elle est utilisée en continu.

 

Le haschich aux doigts, le haschich originel fait main



Comment faire du haschich à la main par roulage


Le roulage manuel est une technique, la plupart du temps utilisée en même temps que la récolte, qui consiste à rouler les fleurs fermement entre vos paumes pour collecter le haschich. Contrairement au « doigt-schich » ou au « haschich de ciseaux » (qui sont souvent un bonus fortuit obtenu après récolte de vos plants), le roulage manuel est un processus effectué délibérément et qui consiste à transformer les fleurs en haschich.

Ce n'est peut-être pas le procédé le plus efficace, mais le haschisch roulé à la main est probablement utilisé depuis des milliers d'années, à une époque où le cannabis poussait en quantités massives sans être interdit.

Le roulage à la main du haschisch a probablement commencé à l’âge de pierre lorsque l'homme a trouvé des champs de plants de cannabis sauvages et cherché un moyen rapide d'en faire du haschisch. Avec un tel stock de têtes à disposition, la faible efficacité de production de haschisch n'aurait pas semblé être un problème particulier. Le haschisch roulé à la main est simplement raclé de vos mains, avec la sueur et la saleté, et comprimé en une boule brillante. La simplicité à l’ancienne, avec un réel attrait moderne !

Pot en verre contenant du kief


Comment faire du haschisch à partir de kief


Vous aurez probablement remarqué que le kief s'accumule au fond de vos bocaux ou de votre broyeur. Le kief est simplement fait des glandes de résine (trichomes) qui sont tombées des bourgeons. Il ressemble à une poussière brun clair ou de couleur pâle. Celui-ci peut être transformé en haschisch simplement en le ramassant et en l'écrasant avec vos doigts. La chaleur de vos doigts aide à faire fondre la matière grasse et accélère le processus.

Certaines personnes investissent dans de petites presses à haschisch, parfois appelées presses à pollen. Celles-ci pressent mécaniquement le kief pour en faire un bloc de haschisch. Avec, peut-être, votre motif ou logo personnel dessus. Bien sûr, il est possible de faire du hachisch de kief à plus grande échelle en tamisant délibérément vos bourgeons à sec pour obtenir du kief. Ou alors vous pouvez utiliser un tambour mécanique pour faire du kief.

Utilisation d'un écran de soie pour tamiser le cannabis afin d'en faire du haschisch


Comment faire du haschisch par tamisage à sec à l'aide d'un écran de soie

 

Certaines personnes "secouent" délibérément leurs têtes de cannabis pour en extraire le plus de kief possible pour faire du haschisch. C’est encore plus facile si les bourgeons ont d'abord passé quelques heures au congélateur. Les températures de congélation rendent les glandes de résine très cassantes, parfaites pour le traitement qui suit.

Les bourgeons sont ensuite secoués sur l'écran de soie et le kief tombe lentement à travers l'écran sur une surface propre et plane en dessous. Idéalement, l'écran sera fixé au fond d'une boîte, ce qui facilitera le secouage de la boîte tout en permettant au kief de tomber à travers l'écran. Le kief peut alors être raclé et ramassé. Bien sûr, le haschisch peut être fait avec les déchets de vos plantes ou de vos têtes de grade A.

Si vous utilisez les restes de taille de vos plantes, essayez de viser environ 10% (en poids) de kief récupéré. Lors de l'utilisation de têtes pour faire du haschisch, les têtes sont généralement cassées avant d'être secoués afin de maximiser les rendements. Cela permet d’extraire facilement les trichomes à l'intérieur de la tête.

Fabrication de haschisch à l'aide d'un tambour mécanique


Afin d'automatiser davantage le processus de secouage des têtes et des coupes pour extraire le kief, certaines personnes utilisent un dispositif mécanique de culbutage. Il s'agit généralement d'un tambour, semblable au tambour interne d'une machine à laver, qui tourne avec à l'intérieur les têtes et les coupes congelées. L'action mécanique de culbutage de la matière végétale détache les glandes de résine qui tombent du tambour. Celles-ci peuvent alors être tamisées pour éliminer les particules plus grosses (par ex. les feuilles et autres matières végétales). 

La fabrication de haschisch avec un tambour mécanique est une tendance présente surtout chez les producteurs de haschisch à grande échelle. Certains producteurs de haschisch moins scrupuleux secouent le kief de leurs têtes pour en faire du haschisch, avant de vendre les têtes. C'est une affaire risquée pour les personnes impliquées. Souvent, les têtes seront beaucoup moins puissantes après extraction du kief et seront difficiles à vendre, ce qui entraînera une mauvaise réputation pour le producteur.

Glaçons avec coupes à l'intérieur d'un filet à mailles

Comment faire du haschich avec la méthode glace/eau (Bubble hash)


Le haschich peut également être fabriqué avec la méthode eau/glace. Un seau de glace d’eau est brassé vigoureusement pendant qu'on y ajoute du cannabis. Lorsque vous faites du haschisch, vous pouvez utiliser des têtes ou des restes de taille. Des têtes déchiquetées de haute qualité produiront plus de haschisch que des restes de taille de qualité inférieure. Les températures froides induites par la glace rendent les trichomes cassants et donc faciles à séparer des têtes. Le mouvement de brassage fait tomber les glandes de résine du cannabis dans l'eau.

L'eau passe à travers un filtre à mailles fines ('sacs à bulles'), qui recueille les glandes de résine avant séchage à l'air. Choisissez une variété riche en THC ou une variété d'auto-cannabis pour de meilleurs résultats. Faire du 'bubble hash', comme on l'appelle, demande une certaine préparation et du temps. On l'appelle parfois haschich à bulles parce que les trichomes se déposant dans les sacs peuvent former des 'bulles' humides temporaires lorsqu'ils s'accumulent.

Cette technique de haschich à l'eau glacée est un procédé sans solvant qui produit un haschich d'excellente qualité. Si vous cherchez à faire du haschisch à la maison en quantités raisonnablement élevées, alors la méthode de l'eau glacée vaut la peine d'être envisagée. Vous pouvez lire un blog Dutch Passion dédié à la production de haschisch avec la méthode glace/eau.

Faire du haschich à la maison avec de la glace sèche


Une autre façon de faire du haschisch est d'utiliser de la glace sèche ou glace carbonique. La glace sèche est du dioxyde de carbone (CO2) solidifié. Vous pouvez l'acheter en ligne pour une livraison le lendemain, ou vous pouvez le commander en pharmacie. La glace sèche n’existe qu’à des températures très basses, et les fans affirment que cela aide à préserver une grande partie de la teneur en terpènes, pour plus de saveur. La méthode de la glace carbonique consiste à agiter mécaniquement (secouer) les têtes avec de la glace carbonique pour enlever les glandes résineuses. Celles-ci peuvent être collectés de manière normale et tamisées avec des écrans de soie ou des sacs de haschisch (sacs à bulles). Les trichomes tombent à travers les trous des sacs en fonction de leur taille.

Sans solvant, il s'agit là d'un moyen ignifuge de faire du haschisch, mais il faut faire preuve de prudence lorsqu'on manipule de la glace carbonique solide. N’hésitez pas à en lire plus sur la façon de faire du haschisch facilement avec de la glace sèche

 

Homme grattant les charas de ses mains tachées de résine


Qu’est-ce que le charas ?


Charas est un autre nom pour le haschisch fait à la main. Les fabricants de charas roulaient des fleurs fraîches de cannabis entre leurs paumes. Le hachisch était ensuite raclé et ramassé. Certains des charas les plus prisés sont les produits Malana Cream de couleur pâle qui sont fabriqués lentement au prix de plusieurs heures d'effort pour seulement quelques grammes. Contrairement au cannabis roulé à la main (qui peut être fait avec des fleurs séchées et affinées), les charas ont tendance à être faits à partir de têtes et de fleurs fraîches (parfois non mûrs) et non séchées.

 

Comment faire du haschisch à partir de plantes de cannabis mâles


Les plants de cannabis mâles sont souvent jetées par les cultivateurs maison. Ils polliniseront vos plantes femelles en transformant les bourgeons en graines. La plupart des graines de cannabis vendues aujourd'hui sont des graines féminisées. Habituellement, elles assurent une récolte de plus de 95% de plantes femelles. Mais les plants de cannabis mâles produisent aussi du THC, certes pas aussi abondamment que les plantes femelles. Conservez les plants mâles et utilisez-les à bon escient pour vos exploits de fabrication de haschisch.



-	Grande brique de haschisch montrée avec des plantes de cannabis en arrière-plan

 

Faire du haschisch à la maison à partir de plantes de cannabis ‘hermie’


Les plantes de cannabis hermaphrodites ou 'hermies' sont celles qui montrent à la fois des signes de sexe masculin et féminin. Ce sont souvent des plantes femelles qui se mettent à produire des fleurs mâles occasionnelles. Certains producteurs " pincent " les fleurs mâles et surveillent attentivement la plante. Si l'hermie produit trop de fleurs mâles, la plante est généralement jetée. Mais vous pouvez conserver la matière végétale pour la production de haschisch. Les plantes hermie plus âgées ont généralement plus de glandes résineuses que les plus jeunes.

Quelle est la meilleure façon de faire du haschisch à la maison ?


L'utilisation de la méthode du fer à lisser est probablement le moyen le plus simple de faire du haschisch en résine facilement à la maison. Mais ce n'est pas une bonne option si vous voulez produire de plus grandes quantités. Peut-être qu'une presse à résine serait plus adaptée. Certaines personnes préfèrent la méthode traditionnelle de fabrication du haschisch à l'eau glacée. Cela dépend beaucoup de votre situation personnelle, de la quantité de haschisch que vous voulez faire et du budget dont vous disposez pour acheter de l'équipement.

 

Chef cuisinier préparant une assiette épicée de haschisch Dutch Passion

Puissance du haschich, haschich riche en THC


L'un des inconvénients du haschisch est qu'il contient souvent de petites quantités de matière végétale. Cela peut donner au haschich une apparence brunâtre. Cela limite également la puissance du haschisch. Et cela a poussé certaines personnes à chercher d'autres méthodes pour créer des concentrés de cannabis riches en THC. Aujourd'hui, il existe de nombreuses techniques, qui permettent d’obtenir avec régularité des concentrés contenant environ 50-80% de THC. C'est deux à quatre fois plus puissant que le haschisch traditionnel.

Cependant, les amateurs de haschich traditionnel diront que le goût original du haschich est bien plus développé et plus riche que les concentrés modernes tels que le shatter.

Les méthodes modernes de fabrication des concentrés de cannabis consistent généralement à broyer les bourgeons de cannabis et à les laver avec un solvant pour en extraire les cannabinoïdes et les huiles de la plante. Les solvants typiques sont l'éthanol, le butane, l'alcool isopropylique ou le dioxyde de carbone super-critique. Une fois le solvant éliminé en toute sécurité, le concentré de cannabis est prêt à être consommé. La plupart des gens savourent leurs concentrés de cannabis dans un vaporisateur, mais il existe de nombreuses façons de les apprécier, notamment en mangeant ou en fumant.


Boule du temple népalaise à base de cannabis mûr

Qu'est-ce que le haschisch népalais Temple Ball ?


Ce sont des boulettes de haschisch de la taille de la paume de la main, parfois en forme d'œuf. Elles étaient fabriqués au Népal et ont été extrêmement populaires dans les années 1960 et 1970, lorsque le haschisch a connu un essor fulgurant. Le cannabis était cultivé en plein air dans les montagnes népalaises et transformé en boules de haschisch à la main. La génétique qui s'est développée dans ces régions montagneuses accidentées était typiquement à dominante Indica. Ces « boules du temple » ont souvent un aspect extérieur très poli grâce à un processus attentionné de lissage à la main. Les boules du temple népalaises de haute qualité produisaient une euphorie très recherchée et étaient très prisés par ceux qui pouvaient en obtenir des authentiques.

 

Dutch Passion Orange Bud, Glueberry O.G, Bubba Island Kush sont les meilleures pour faire du hash.

Les meilleures variétés de Dutch Passion pour faire du haschisch


Vous pouvez faire du haschisch à partir de n'importe quelle variété de cannabis, qu'elle ait été cultivée en intérieur, dans une serre ou en extérieur. Le haschisch peut être fabriqué facilement à la maison, que vous cultiviez des graines féminisées, des graines auto-florissantes, des graines de CBD ou tout autre type de graines de cannabis. Mais certaines variétés de cannabis vous donneront des résultats particulièrement bons. Ci-dessous, nous vous recommandons une variété de graines indica, sativa et auto-florissantes de la collection Dutch Passion. Toutes donneront d'excellents résultats si vous voulez essayer de faire votre propre haschisch.


Bubba Island Kush : Graines indica de haute qualité pour la production de haschisch

Bubba Island Kush est l'une des variétés de graines de cannabis indica de qualité supérieure les plus vendues par Dutch Passion. Non seulement elle produit des plantes gorgées de cristaux avec d'énormes rendements, mais elle est aussi l'une des variétés indica à la floraison la plus rapide de la collection Dutch Passion. Il ne lui faut que 7,5 à 8 semaines pour fleurir. Le taux élevé de THC dans le Bubba Island Kush en fait une variété naturellement très prisée pour la fabrication de haschisch. Les têtes et les feuilles scintillent littéralement du fait des glandes de résine qui recouvrent toutes les surfaces.

Les plantes Bubba Island Kush ont tendance à rester courtes et trapues, c'est une variété facile à cultiver en intérieur, et comme beaucoup des meilleures variétés indica, elle pousse pratiquement toute seule. Avec elle, pas besoin d'être un expert en culture !


Orange Bud : cannabis sativa riche en THC pour la fabrication de haschisch

L'Orange Bud est une variété classique et indémodable de Dutch Passion. Offrant une sensation de bien-être de qualité fantastique, une euphorie psychédélique et un haut niveau de cristaux, l’Orange Bud est superbe pour la production de haschisch. Lorsqu'elle est bien cultivée, le taux de THC est de 20 % voire plus. La production de trichomes sur l’Orange Bud est très impressionnante. Cette plante brille et scintille. Elle a été l'une des graines de cannabis à dominante sativa les plus vendues de Dutch Passion, et pour de bonnes raisons.

L’Orange Bud est aussi un classique facile à cultiver, qui a fait ses preuves depuis plusieurs décennies auprès de milliers de producteurs réguliers. Elle pousse facilement et est prête à récolter après environ 9 semaines de floraison.

 

Chef présentant une assiette de têtes et de boules du temple népalaises

Auto Glueberry OG

Si vous aimez cultiver des graines auto-florissantes, alors Auto Glueberry OG est un choix parfait pour la production de hachisch. Comme son nom l'indique, cette variété est exceptionnellement résineuse. Cette génétique vient de la Gorilla Glue et de la Blueberry de Dutch Passion avec un peu de OG Kush. Les rendements sont élevés et comme toutes les graines auto-florissantes Dutch Passion, celle-ci est exceptionnellement facile à cultiver dans n'importe quel système/milieu de culture.

Auto Glueberry OG pousse de la graine à la récolte en 75 jours environ, parfois certains phénotypes nécessiteront une semaine ou deux de plus mais récompenseront le producteur patient avec des rendements XXL. Avec une telle production de résine, c'est une variété naturellement adaptée à la fabrication de haschisch. Attendez-vous à des taux de conversion en haschich très élevés avec Auto Glueberry OG.

'bon appétit' comme disent les Français. Profitez bien de votre haschisch maison !




October 1st 2019

Categories:

Commentaires récents (9)

On 12 -11-2016 at 21:17 u Jim Sullivan wrote:
Hello,Dry ice is a great and easy way to make hash,look it up on you-tube,i think it is better quality and easy to do.
 

On 23 -02-2018 at 01:11 u Hillsidevwbud wrote:
I think full melt hash is the best and healthy way to go taste the best
 

On 20 -05-2018 at 07:52 u AHRIMAN RISING wrote:
I grew up in South Florida in the early 70’s, before the government managed to shut down importers, and US produced herb was considered dogshit. This was the era of Maui and Kona, Columbian Gold, Thai or any of the imported Hash brands from Africa and the Middle East. I can’t speak for what is available now, but I long for the taste of Blond Lebanese. Nothing will ever compare.
 

On 23 -08-2018 at 04:24 u Karen wrote:
If you find that hash let me know. I have a medical marijuana card. So it's good strains. I just miss that piney tast. Oh and the super buzz. Boy do I miss hashish.
 

On 17 -07-2019 at 20:49 u Matt wrote:
I remember my friend had the best black hash back in the 80s and then gold leaf it said freedom of Afghanistan with a Scythe
 

On 12 -08-2019 at 05:02 u Dan Sand wrote:
Nothing compares to the taste of old-fashioned hash. Second choice would-be some sticky hash oil heaters up in a glass pipe
 

On 15 -08-2019 at 03:31 u Barry Makokiner wrote:
pretty insane
 

On 13 -10-2019 at 17:29 u N00B wrote:
For pain relief I know you NEED THC and CBD and CBN. A trinity where all three need the other two to work properly. I know you'll get CBD and THC in hash, but will you also get CBN? Thanks if you reply!
 

On 14 -10-2019 at 10:30 u Eddy wrote:
N00B, 13th Oct 2019. CBN isn't actually produced by the cannabis plant, rather it is a decomposition product of the THC. Usually, you will see increased CBN levels in a sample of cannabis or hash which has been allowed to age naturally. Check out this link from wiki for more CBN info https://en.wikipedia.org/wiki/Cannabinol
 




Leave a comment

Nom
E-mail
Your comment
Type the characters you see in the picture below
I would like to receive the newsletter
Contactez-nous   |   Disclaimer   |   Privacy policy, terms and conditions

Dutch Passion recommande à ses clients de consulter les lois et réglementations locales applicables avant la germination. Dutch Passion ne saurait être tenue responsable des actes de toute personne agissant contre les lois et les réglementations locales en vigueur. Les graines de cannabis doivent être conservées comme des souvenirs par toute personne d’une région où la culture du cannabis est illégale.
Trustpilot